Accueil > Santé au travail > Trop d’arrêts maladie en Lorraine !

Trop d’arrêts maladie en Lorraine !

2008 confirme la tendance d’une augmentation du nombre d’arrêts de travail avec 3 % l’an dernier et une progression de 4,3 % pour le 1er trimestre 2008 (+ 3,7 % au niveau national). L’Assurance Maladie Lorraine a décidé de se mobilier : campagne de sensibilisation et d’information mais aussi contrôle renforcé auprès des assurés et des professionnels.

En 2007, l’Assurance Maladie Lorraine a versé 181,7 millions en indemnités journalières (versement d’un revenu de remplacement) suite aux arrêts de travail pour maladie. Les dépenses d’arrêt de travail pour maladie et accidents professionnels s’élevaient à 66 millions d’euros. C’est plus de 247 millions d’euros que l’Assurance Maladie Lorraine a versé l’an dernier pour le poste global arrêts de travail, 3ème source de dépenses de soins de ville (12 %) après les médicaments (33 %) et les honoraires médicaux (24 %).

L’Assurance Maladie Lorraine a sensibilisé tous les acteurs : tout d’abord les assurés sociaux avec une campagne d’information et de sensibilisation, sous la forme de panneaux 4 par 3 m. Cette campagne a également été déclinée dans les cabinets médicaux et dans les entreprises.

Un suivi individualisé de leurs prescriptions d’arrêts de travail a été proposé aux médecins généralistes et spécialistes, exerçant en libéral (prescripteurs de 79 % des dépenses d’indemnités). Des délégués de l’Assurance Maladie Lorraine accompagnaient ces professionnels de santé « pour leur donner des outils et afin de les inciter à plus de vigilance sur leurs prescriptions d’arrêts de travail« . A tout moment, le médecin connaissait « le nombre de le nombre de jours d’arrêts de travail qu’il a prescrit pour cause de maladies ou d’accidents professionnels ainsi que le nombre moyen de jours d’arrêts de travail par patient en activité. Le profil permet systématiquement une comparaison avec la moyenne constatée dans le département ce qui permet au médecin de se situer par rapport aux pratiques de ses confrères« .

L’Assurance Maladie Lorraine a renforcé les contrôles. Ces contrôles ciblés concernaient en priorité les personnes qui ont eu plusieurs arrêts de courte durée au cours des 12 derniers mois. En 2007, 14 083 personnes ont été rencontrées (13 150 en 2006). En cas d’arrêt de plus de 45 jours (dit longue durée), l’assuré est systématiquement contrôlé (53 589 personnes en 2007 et déjà 18 776 au 1er trimestre 2008).

Des pénalités financières peuvent être appliquées aux assurés qui abusent des arrêts de travail médicalement non justifiés ou refusent les contrôles de l’Assurance Maladie (portant sur le respect des horaires de présence à son domicile : 9h à 11h et de 14h à 16h, pendant toute la durée de l’arrêt de travail, ou la convocation du médecin conseil).

Certes, comme tout système, certaines personnes en abusent. Mais dans la quasi-totalité des cas, les arrêts de travail pour maladie sont justifiées.
Le mal ne serait-il pas plus profond ? Comme l’affirme Philippe ASKENAZY, « au-delà de la souffrance physique qui existe encore dans les entreprises…, se développe une souffrance psychique, liée à la fois, à la non reconnaissance des savoirs et des savoir-faire au travail, et à de nouvelles formes de l’organisation du travail qui participent fortement à la dégradation de la santé des salariés« .

En savoir plus :

Assurance Maladie Lorraine : dossier de presse, 26 mai 2008, « Arrêts de travail : l’Assurance Maladie semobilise pour prévenir et contrôler les abus en Lorraine« 

Philippe ASKENAZY est économiste français, Directeur de recherches au CNRS, chercheur à l’École d’économie de Paris. Parmi ses ouvrages, Les désordres du travail: enquête sur le nouveau productivisme, Paris, Le Seuil, 2004.

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :